AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Louane Boisseau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
ANDROID

MESSAGES : 23
MÉTIER : Fleuriste
PUCE : Fugawi Global Navigator

Dans Louane Boisseau
Le Dim 12 Mai - 8:19

Louane Boisseau
NOM DE FAMILLE : Boisseau
PRÉNOM(S) : Louane
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Le 18 mai 1995, dans le service obstétrique-gynécologie de l’hôpital d’Aurillac.
NATIONALITÉ : Française
OCCUPATION/MÉTIER : Fleuriste


SITUATION AVANT L'ARRIVÉE SUR LA PÉNINSULE :
Tout commença par une famille lambda, quoique un peu groseille sur les bords. Et le milieu. Enfin bref… Et non, rassurez-vous, il n’y a pas eu d’échange de bébé… Enfin cela aurait peut-être mieux valu pour leur petite dernière.
Donc, il était question d’une famille groseille dans un petit patelin en Auvergne. Dans cette famille, on pouvait y trouver le père, macho et vulgaire. La mère, sotte et grossière. Et les enfants, pas beaucoup mieux. Mais parfois, il arrive qu’une partie de la progéniture ouvre un peu plus les yeux et tente d’échapper à sa situation.

Pour notre famille – les Boisseau – il s’agit de Louane. Elle aurait très bien pu sombrer dans la facilité, mais cette enfant avait décidé de ne pas vivre comme ses parents. Et puis il y avait sa tante maternelle pour la soutenir – par "miracle" elle s’était retrouvée à habiter non loin de chez sa sœur. Cette femme n'était pas du même acabit que sa famille, elle déplorait d’ailleurs leur ignorance. C’est pourquoi elle avait promis à sa nièce de l’aider du mieux qu’elle pourrait quand elle en aurait besoin. Ce fut cette tante qui l’hébergea à de nombreuses reprises lorsque Louane ne supportait plus la bêtise de sa fratrie, celle aussi qui lui fit découvrir la géographie – pour lui permettre de s’évader mentalement, disait-elle. Cependant, la femme ne pouvait pas promettre monts et merveilles à la jeune Louane quant à son futur, ses études… En effet, en tant que fleuriste, elle ne pouvait guère faire mieux que d’apprendre à sa protégée les bases de son métier – en commençant par le nom des fleurs, évidemment. Au moins, cela avait le mérite de la distraire.

Pourtant, ce n’était pas suffisant, et Louane avait un projet. Elle voulait devenir professeur en géographie. Mais pour cela, il lui fallait partir de chez elle, trouver un logement dans une grande ville et payer sa scolarité. Peut-être que si son frère et sa sœur avaient eu envie de faire des études loin de chez eux (de faire des études tout court d’ailleurs), elle aurait eu beaucoup moins de mal à convaincre ses parents de la laisser partir. Mais ils ne comprenaient pas son besoin et ne voulurent plus entendre parler de tout cela. Pour eux, elle pouvait parfaitement trouver une école dans la grande ville à une dizaine de kilomètres de leur maison. Cela leur coûterait beaucoup moins cher, et ils l’auraient à proximité si besoin.

L’adolescente n’ayant pas vraiment le choix, elle dû se résigner. Oh, vous me direz, elle aurait très bien pu n’en faire qu’à sa tête, s’enfuir et se débrouiller toute seule pour ses études en trouvant un petit boulot à côté… Mais ce n’était pas vraiment son genre de couper les ponts avec sa famille, et peut-être n’avait-elle pas assez de caractère pour s’affirmer auprès des siens… Par chance, pourrait-on dire, elle avait la possibilité de réaliser un CAP fleuriste, à Aurillac, non loin de chez elle. Sa tante lui avait transmis un peu de sa passion, et ainsi elle ne se lancerait pas dans quelque chose d’inconnu. Ce fut donc décidé ainsi : après son bac, elle ferait en sorte de devenir fleuriste.

Quelques années plus tard, on retrouvait la jeune femme dans la boutique de sa tante. Cette dernière allait bientôt partir à la retraite, elle prévoyait donc de léguer l’affaire à son apprentie, comme il lui plaisait à l’appeler. Seulement, Louane n’avait pas envie de rester dans son petit coin en Auvergne. Elle avait envie de découvrir du paysage, son engouement pour la géographie ne l’ayant toujours pas quitté. C’est pourquoi la jeune fleuriste avait décidé d’aller s’installer sur la côte ouest, après avoir épargné un petit peu avant bien entendu. Elle annonça alors à ses parents qu’elle ne resterait chez eux qu’une année supplémentaire – et oui, la grande fille vivait toujours chez ses géniteurs, cela lui permettait au moins de mettre de côté ce qu’elle ne dépensait pas en loyer. Leurs cris, larmes et menaces ne la firent pas changer d’avis. Aucun d’entre eux ne savait alors qu’un éloignement bien plus conséquent allait les séparer.

En effet, trois mois après son annonce, elle entendit parler d’un étrange projet qui se déroulerait sur une île artificielle. Sa curiosité naturelle l’ayant emporté sur sa résolution de découvrir la côte bretonne, elle changea de projet. Toutes les laborieuses démarches administratives furent accomplies, et Louane embarqua dans ce nouveau monde avec un GPS dans la tête.




DESCRIPTION DU PERSONNAGE :
Du haut de ses vingt-cinq ans, Louane est une personne qu’un œil non extérieur et non averti pourrait qualifier de discrète, voire même timide. En effet, la jeune fille déballe rarement ses émotions au grand public et à tendance à observer longuement avant d’agir – en général du moins. Pourtant, selon les dires de ses amis d’études, elle se montre parfois très expressive et volubile. Il suffit juste de tomber au bon moment. Je ne parlerai pas de deux facettes de personnalité, simplement d’une évolution en fonction des circonstances, de son entourage.
Un poète la comparerait à une fleur, prête à s’ouvrir au moindre rayon de soleil, mais qui se fanerait vite. N’étant pas la reine des métaphores, je dirai plutôt qu’un bon élément déclencheur permet de révéler sa nature enthousiaste et de mettre au tiroir ses manières réservées ; cependant c’est souvent de courte durée.
Si ce n’est toujours pas clair, il vous suffit de savoir qu’aux premiers abords, la demoiselle paraît effacée et peu bavarde. Pourtant, en faisant plus ample connaissance, vous découvrirez une personne plus ouverte et curieuse, néanmoins vite démotivée ou blasée par le manque de piment dans sa vie – malgré cette chose peu ordinaire implantée dans son corps qui lui vaut parfois des escapades douteuses.
Peut-être que cet ennui est la raison de son esprit parfois lunatique. En effet, il arrive à la jeune fille de se déconnecter de la réalité – tout comme son GPS se déconnecte de ses satellites, en fait ! Il lui faut alors un petit moment pour être de nouveau en phase avec ce qui se passe autour d’elle. En général, un événement intéressant peut la sortir rapidement de ses rêveries, il suffit de la secouer un peu.
Ah, une dernière chose : en grandissant, elle a appris à rester campée sur ses positions et à ne pas se laisser faire – mademoiselle est devenue têtue – alors si un sujet lui tient à cœur et que interlocuteur a un avis divergent, la conversation risque de s’animer un peu.

Bien évidemment, elle ne joue pas les timorées dans son magasin, elle préfère y tenir un rôle qui n’est pas tout à fait le sien. Bien sûr, elle saura sourire aux clients avec politesse et les conseiller avec enthousiasme, mais sans jamais s’impliquer dans une relation de complicité avec ses clients. Ils sont beaucoup à lui expliquer pourquoi ils veulent telles fleurs – « je me suis disputé avec ma femme » « nous sommes invités chez des amis » « enfin, je vais rencontrer cette star d’opéra ! » – et le plus souvent elle donne l’impression d’être complice, mais en réalité elle s’en fiche, disons-le clairement. Ses clients ont leur vie, et elle a la sienne.

Toujours est-il que Louane entretient cette vision que l’on a d’elle, de jeune femme chétive un peu à part. Ses habits souvent sombres sont bien parfois un peu originaux dans la découpe ou le textile, mais jamais sans choquer. En général, la seule fantaisie à laquelle elle prenne plaisir est d’agrémenter sa longue chevelure noire d’une fleur bleue, pour rappeler la couleur de ses yeux azur.
Il faut dire que ce manque de couleurs n’est pas pour égayer son visage. Ses traits fins et sa peau pâle la font passer pour une jeune femme fragile, alors qu’elle est parfaitement capable de se défendre à coups de pieds ou de poings si le besoin se fait sentir – une lubie pour les sports de combat l’a incitée à en pratiquer pendant deux ans pendant ses études, suffisamment pour qu’elle sache frapper sans se faire trop mal en même temps.
Avec son mètre soixante-cinq, elle ne se sent pas particulièrement petite mais elle déteste tout de même qu’on fasse une remarque sur sa taille.




VOTRE PUCE : Fugawi Global Navigator
DESCRIPTION : Fugawi Global Navigator est un logiciel de planification d'itinéraire, de programmation GPS et de navigation GPS en temps réel sur terre, sur mer ou dans le ciel.
CAPACITÉS INCLUES : Grâce à ce logiciel, Louane a accès à une large variété de cartes numériques (cartes topographiques, plans de ville…) et est capable de retenir fidèlement une carte de papier : elle peut la "scanner" avec ses yeux et stocker l’information dans le logiciel. La puce lui permet une très bonne capacité de planification d’itinéraire. Un vrai GPS ambulant, en somme.
MAÎTRISE : Mauvaise. Louane a encore beaucoup de mal à s’habituer à toutes les informations géographiques et les possibilités d’itinéraires qui s’offrent à elle. Son logiciel n’a pas eu de mise à jour récente, alors il lui arrive souvent de faire des erreurs ; et lorsqu’elle ne se trompe pas, elle a tendance à emprunter les itinéraires les plus longs ou les moins pratiques – ou les deux. Cependant, elle parvient à actualiser ses données à force de déambulation.
L’inconvénient majeur est que sa puce dépend énormément des satellites. Lorsqu’elle cherche son chemin, il lui arrive d’être complètement déconnectée ; elle se retrouve seule au milieu de nulle part. Il lui faut alors plusieurs minutes (une grosse intempérie lui a un jour valu d’être perdue pendant plusieurs heures) avant d’avoir de nouveau accès à ses cartes. Mais quand je dis perdue, c’est complètement paumée. Même si elle se retrouve dans un endroit qu’elle connait parfaitement au moment où ses satellites la lâchent, elle est incapable de s’orienter.

VOTRE AVIS ? Après tout ce qu’elle avait pu lire sur ce type de logiciel, Louane n’est pas convaincue. Il faut dire qu’elle est tombée malade pendant une semaine après être restée plus de trois heures sous la pluie, cette fameuse journée de gros orage. Mais le pire, c’est qu’elle a elle-même décidé de se mettre dans ce genre de pétrin, puisqu’elle a eu le choix de sa puce. Enfin, elle espère que les nouvelles mises à jour arriveront rapidement. Et puis, franchement, mettre le double du temps prévu pour faire une livraison, c’est pas bon pour les affaires.



PSEUDO : Froggy
ÂGE : 20 ans – et toutes mes dents ! (comment ça, ça rime avec tous les âges ?) (Et puis vous pouvez vérifier, j’ai même les dents de sagesse. M’enfin ça veut pas dire qu’elles portent bien leur nom.)
SEXE : Only when I sleep.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CA.BE ? Partenaire de partenaire de parten… Je ne sais plus par combien de forums je suis passée, mais ça m’arrive de procéder ainsi.
QUELQUE CHOSE À RAJOUTER ? Y roxxe du poney ce forum ! Enfin il en a tout l’air. Ah oui, aussi, ça fait bien deux ans (ou plus ?) que j’ai pas rp, faut que je me remette dans le bain. C’est bête, c’est tombé sur vous 8D Sinon, concernant la fiche, surtout dites-moi s’il y a des incohérences ou autres…
Et puis j'ai cliqué avec mon nez. Mais ça n'a rien fait. M'AURAIT-ON MENTI ?!?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN | PNJ

MESSAGES : 152
MÉTIER : Chercheur en microtechnologie
PUCE : Google Chrome

Dans Re: Louane Boisseau
Le Dim 12 Mai - 18:20

Une fiche simple, mais qui va là où elle doit aller. J'aime beaucoup.
Tu es validée ! Bon jeu parmi nous.

Et tu as peut-être cliqué avec ton nez, mais Y AS-TU MIS DU CŒUR ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Louane Boisseau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Casus Belli :: L'App Store :: Le Store :: Application installée avec succès+